"Personne n'aime mes chansons.

On dit que je suis creux, sans saveur et sans vie, qu'en un mot on s'ennuie.

Les autres ils disent comme ça que je suis tout juste bon à écorcher les mots, j'ai jamais tué d'mots ! "  S.R.

 
            

Ne vous y trompez pas, cet auteur compositeur n'est pas près de penser ce qu'il dit.

Ce qu'il pense, il le chante !

C'est un chanteur «enragé». De la veine des poètes qui ne savent pas rester neutres.

Il rêve que ses chansonnettes participent, qu'enfin chacun n'ait plus à jouer des coudes.



LA PRESSE EN PARLE


La Marseillaise : « Une belle voix, certainement un élément d’avenir dans la chanson française. […] Ses chansons poétiques respirent la vie, l’amour humain, l’universel. »


La Provence : « Chaque chanson aborde un petit problème de société, mais de manière si rigolote et détournée qu’on se laisse prendre au jeu. »


L’Humanité : « Des textes sensibles, vivifiants, et surtout une voix qui a du corps. »


La Marseillaise : « Ce type a vraiment la chanson dans la peau ; il s’inscrit dans la lignée des plus grands, des Brel, Nougaro, des accros de la scène qui finissent épuisés après avoir tout donné. » 

 

 

Écoutez un extrait sur le site de Stéphane Roux : www.stephane-roux.com

ou

http://fr.myspace.com/stephaneroux